top of page

J'aime mon métier


La naturopathie est une approche de la santé qui se développe et cela correspond je crois à une nouvelle prise de conscience de la nécessité de prendre soin de ce à quoi on tient : la planète pour certains, sa santé et plus largement soi.

Cette prise de conscience est aussi liée à des avancées scientifiques : les effets du sport sur la santé, le lien entre psychisme et maladies, l’alimentation, le microbiote et le système immunitaire… Après avoir beaucoup misé sur les médicaments (et c’est un progrès indiscutable dans bien des domaines), la recherche se tourne vers les capacités du corps, son pouvoir d’auto-guérison, le lien corps-esprit, les bienfaits de la joie…

Outre la naturopathie, la kinésiologie, l’étiomédecine, le yoga et la méditation… se développent aussi car toutes ces pratiques et techniques nous libèrent d’un poids, favorisent notre épanouissement.

Ce que j’aime dans la naturopathie, c’est que c’est une approche complète. En tous cas dans ma façon de pratiquer la naturopathie, ce qui m’intéresse c’est de considérer la personne dans sa globalité : l’alimentation, l’activité physique, le travail, son histoire de vie (frustration, gestion des émotions, estime de soi, traumatismes…). C’est ce qu’on appelle la naturopathie holistique.

Quand je reçois un patient, je m’intéresse à tous ces aspects de sa vie pour trouver l’origine de son mal. Notre corps est une « machine » merveilleuse qui est faite pour « fonctionner » sans problème pendant longtemps, jusqu’à 80 ans au moins mais parce qu’on mange mal, on fait trop ou trop peu de sport, parce qu’on aura de la colère refoulée … des petits « grains de sable » entrent dans ses rouages et causent des dysfonctionnements : on est malade. Mon travail est d’abord de trouver la cause de ses dysfonctionnements. C’est une partie que j’aime beaucoup, je crois que c’est un de mes points forts. Et c’est une étape essentielle.

Ce que je veux, c’est travailler sur la cause, l’origine du problème et non sur la conséquence (la maladie). Pourquoi ? Ne s’intéresser qu’au mal (maladie, douleur, trouble du sommeil, anxiété…) ce n’est pas pratiquer la naturopathie holistique. Et, si je vous propose une solution pour faire disparaitre vos symptômes sans rechercher la cause, il y a de fortes chances pour que le problème se déplace ou revienne. Dans sa grande majorité, agir sur le symptôme est ce que fait la médecine conventionnelle en vous proposant des médicaments. (J’oppose ici naturopathie et médecine conventionnelle cependant je ne crois pas du tout que le naturopathe puisse remplacer le médecin. D’ailleurs seul le médecin peut poser un diagnostic, ce que je ne ferai jamais. Je crois juste que les deux approches sont complémentaires)

En venant chez moi, vous pouvez donc être surpris parce que vous pouvez avoir l’impression que je ne vous parle pas de votre mal. Vous consultez pour des problèmes de sommeil et je vous parle de votre relation avec vos enfants, vous consultez pour des problèmes de peau et je vous parle de votre alimentation ou de vos difficultés à vous exprimer. C’est que je travaille en amont, sur la cause, sans pour autant oublier votre problème. Si je vous donne une liste d’huiles essentielles, de compléments alimentaires… je fais comme en médecine conventionnelle, je vous donne des médicaments.

Je ne suis pas contre l’aromathérapie, la phytothérapie, les fleurs de Bach… Je crois même que ça peut être utile mais pour moi, c’est insuffisant. D’ailleurs, la plupart des personnes que je reçois en consultation ont déjà tout essayé ou presque et cela n’a pas suffit. Si vous prenez rendez-vous avec moi, sachez que vous ne repartirez pas avec une « ordonnance ».

Au lieu de ça, je vous aiderai à travailler sur la cause de votre problème. Je l’identifie, avec vous puis je vous propose de travailler dessus. Nous allons, échanger, mettre des mots, puis j’utilise des méthodes comme la visualisation créatrice, les affirmations positives, la PNL, l’EFT, la cohérence cardiaque, et autres outils de développement personnel… pour lever des blocages. Quelque fois aussi, je peux vous diriger vers d’autres praticiens en médecine douce (kinésiologue, étiologue, psychogénéalogie, massages énergétiques…).


Il y a autre chose qui me tient à cœur, c’est la prévention. La naturopathie, c’est l’art de rester en bonne santé, d’être acteur de sa santé et de prendre soin de soi par des moyens naturels. En effet, dans la définition de la naturopathie, il y a l’idée de rester en bonne santé et c’est sur ce point que je travaille avec vous quand je propose des ateliers. C’est quelque chose d’important pour moi. Pour rester en bonne santé, il faut être acteur de sa santé et pour être acteur, il faut savoir, avoir conscience de la manière dont fonctionne notre organisme, de ce qui est bon pour nous, connaitre nos points faibles. Les ateliers que je propose vont dans ce sens. Ils sont faits pour les curieux, pour ceux qui veulent comprendre, pour ceux qui veulent se prendre en main pour s’épanouir.


Voilà, j’aime mon métier parce que je crois en ce que je fais, je sais que je peux aider à se sertir bien. Et ça, ça a du sens pour moi. J’y crois d’autant plus que ma première patiente, c’est moi. Tous les conseils que je vous donne, je les applique. A chaque fois que j’en ai besoin, j’utilise les outils (cohérence cardiaque, visualisation créatrice, EFT…) que je vous propose. Je n’exagère pas si je dis que la naturopathie a changé ma vie. La manière dont je la pratique et l’applique sur moi s’apparente à une philosophie de vie et les changements que j’observe sur moi m’épatent. J’adore ces changements et je vous souhaite la même chose.





43 vues0 commentaire
bottom of page