top of page

Le burn-out: comment le prévenir?



On entend souvent que le burn-out est le mal de ce début de siècle, ce qu'on dit moins c'est qu'il est possible de le prévenir.

En effet, le burn-out est toujours en lien avec des conditions de travail difficiles, des managers qui en demandent toujours plus, plus vite, à toute heure et une perte de sens dans ces tâches à réaliser "à la chaine" sans avoir le plaisir d'en observer les bénéfices, l’intérêt. Là-dessus il vous sera difficile d'agir, en tous cas d'agir seul (l'intervention d'ergonomes peut apporter un vrai changement). En revanche, dans des conditions de travail identiques certain-e-s finissent en burn-out et pas d'autres. Et cela n'est pas du tout là pour vous culpabiliser; bien au contraire. Comme vous allez le voir plus bas, les personnes qui font un burn-out ne sont pas les plus fragiles mais plutôt des personnes volontaires, battantes, exigeantes. C'est là que je veux en venir car c'est sur ce point que vous pouvez agir pour vous sauver. En effet, il est possible de prévenir le burn-out et de se relever après une période d'épuisement professionnel.



« 80% des patients souffrants d’épuisement professionnel que j’ai traité durant ces 15 dernières années ont su reprendre leur poste de travail dans les mêmes conditions difficiles et ils vont bien » C. Vasey, psychologue

Pour prévenir le risque de burn-out rien de mieux que de connaitre les profils à risque, que de comprendre chez qui et pourquoi le risque menace. Les profils à risque sont des personnes très engagées dans leur travail, motivées, demandant peu d’aide car capable de porter de lourdes charges de travail, fiables, perfectionnistes et/ou plus à l’écoute des besoins des autres que de leurs propres besoins. Habituellement ces personnes ne sont jamais absentes de leur travail. Si vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces traits de personnalité, sachez qu'il serait bon pour vous d'apprendre à vous écouter davantage. Je ne pense pas beaucoup me tromper si je vous dis que vous souffrez peut-être déjà de charge mentale et d'épuisement. Pourtant, vous ne pensez surement pas sérieusement que vous risquez de faire un burn-out car ces personnes ont beaucoup de ressources et pensent pouvoir y arriver... jusqu'à ce que ce soit trop tard.



D'autres facteurs viennent augmenter le risque. Un des facteurs individuel est la course au perfectionnisme auquel s'ajoutent l’absence de mouvement, l’accumulation d’émotions négatives non exprimées/évacuées, le fait de ne plus consacrer de temps aux tâches et activités qui nous ressourcent. Certains domaines d'activités viennent aussi augmenter les risques, comme le fait de travailler dans le social/relation d’aide car cela implique une charge émotionnelle supplémentaire.


Mentionner ces facteurs de risques n'ont pas pour missions de vous effrayer mais bien au contraire de vous aider à évaluer votre propre situation et à prendre les mesures nécessaires pour prendre soin de vous.



Prevenir le burn-out, oui, c'est possible!!!

J'accompagne dans mon cabinet des personnes qui ont fait un burn-out. Ensemble nous voyons comment ces personnes peuvent commencer à prendre soin d'elles. On parle alimentation, activité physique, sommeil, gestion émotionnelle. On travaille aussi sur l'organisation de la journée pour se libérer de la charge mentale. Tout le monde n'a pas besoin de la même aide, des mêmes conseils mais dans de telles situations d'épuisement tout le monde a besoin de nourrir son corps de tout ce dont il a besoin: la fatigue, le stress auront consommé vos réserves en nutriments, un mauvais sommeil et un manque d'activité physique augmentent ce stress et le serpent se mord la queue, c'est pourquoi, je vous accompagne pour vous aider à retrouver votre équilibre. Si j'ai un conseil à vous donner, c'est que, même si vous êtes suivi par un psychologue (et vous avez bien raison), l'accompagnement en naturopathie n'est pas à négliger car un bon équilibre psychique passe obligatoirement par un bon équilibre physique.








Комментарии


bottom of page