top of page

Microbiote et dépression: quel lien?


L’être humain est un écosystème où tout est interdépendant.


Des travaux de recherches se sont orientés sur le microbiote. On a ainsi pu déterminer les différences entre individus, le rôle de différents gènes, la variété des bactéries présentes dans tel groupe d’individu et absente dans d’autres ainsi que leurs actions positives ou négatives. De ces dernières découvertes est né l’espoir de soin et de guérison dans le domaine de la santé mentale.


Le microbiote évolue au cours de sa vie, il peut être détérioré mais il peut aussi se régénérer pour retrouver une composition plus ou moins proche de sa composition de départ.


Les sources de détérioration du microbiote sont diverses : prise d’antibiotiques, stress, pollution, alcool, tabac, alimentation riche en sucres rapides et graisses saturées ou exposition à des traumatismes psychiques.

Une étude a également montré le lien entre le microbiote et le tempérament, la variété du microbiote influençant les émotions positives ou négatives.


Une des voies qui relie le microbiote au cerveau est le nerf vague. On sait par exemple que le stress peut engendrer diarrhée ou constipation ; on admet donc qu’il y a un échange allant du cerveau vers les intestins. Mais on sait aujourd’hui que l’échange peut aussi se faire dans l’autre sens.


Le microbiote fournit des acides gras à courte chaine, des hormones, des neurotransmetteurs lesquels ont un impact sur notre santé mentale.


Études et observations :

_ 75% des dépressions répondent aux traitements actuels recommandés et le taux de rechute est élevé.

_ Les traitements pharmacologiques actuels ciblent un déficit en sérotonine, noradrénaline et dopamine sans s’attaquer à la source de ces déficits.

_ En 2014, il a été démontré que les troubles de l’intestin étaient associés à une augmentation de l’anxiété et de la dépression

« L’une des preuves les plus marquantes du rôle du microbiote dans la santé mentale est l’apparition chez l’animal de symptômes évoquant la maladie mentale après transfert d’un microbiote d’un être humain atteint de cette maladie »

_ Les personnes déprimées présentent des niveaux plus élevés de marqueurs inflammatoires dans le sang.


Pour aider les personnes qui souffrent de dépression, j'ai créé un programme d'accompagnement dans lequel des ateliers autour de la nutrition sont proposés. Mais le programme est bien plus complet pour donner à votre corps toutes les chances de se régénérer et vous aider à retrouver toute votre VITALITÉ!





Source : Dr Guillaume Fond, Bien manger pour ne plus déprimer, Odile Jacob, 2022

54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page